Les doigts à ressaut

Définition du doigt à ressaut :

Il s’agit d’une inflammation des tendons fléchisseurs des doigts, appelé ténosynovite des fléchisseurs responsable d’un accrochage douloureux en flexion responsable du ressaut qui peut être plus ou moins douloureux.

 

Diagnostic du doigt à ressaut :

Ce syndrome se manifeste par un ressaut douloureux des doigts en flexion-extension. Ce ressaut d’abord occasionnel va progressivement devenir systématique. Il peut souvent être associé à un syndrome du canal carpien et il est très fréquent chez les patients diabétiques.

Vidéo d'un doigt à ressaut, chirurgie de la main / Spécialiste Toulouse

Lorsqu’il évolue, le ressaut devenu systématique peut s’associer à un flessum (blocage du doigt en flexion) de l’articulation inter-phalangienne proximale.

 

Le traitement du doigt à ressaut :

Lorsque la symptomatologie évolue depuis moins de 3 mois et en absence de blocage du doigt, une simple infiltration peut suffire à régler le problème.

Lorsque la symptomatologie est chronique, résistante à l’infiltration ou associée à un blocage, une intervention chirurgicale de libération du tendon s’impose.

Cette intervention se déroule en ambulatoire sous anesthésie loco-régionale. Cette chirurgie de la main spécialisée est très fréquente et nécéssite une incision de moins de 2 cm au niveau de la paume de la main. La chirurgie du doigt consiste en un retrait de l’inflammation du doigt (synovectomie) ainsi qu’un agrandissement de la poulie A1 du doigt concerné.

Vidéo d'un exemple de ressaut au pouce gauche

 

 

Convalescence du doigt à ressaut:

Après une infiltration, le début de l’amélioration du ressaut ne survient pas avant une semaine. En effet, l’action du corticoïde retard injecté ne commence pas avant plusieurs jours et le pic d’efficacité de l’infiltration se situe entre 4 et 6 semaines après l’injection. Ainsi ledoigt à ressaut doit disparaître entre 6 et 8 semaines. Si le ressaut persiste malgré tout, une intervention de la main sera nécéssaire.

Dans la convalescence, après une chirurgie du doigt à ressaut, des soins de pansement au niveau de la paume de la main, seront nécéssaires pour 15 jours ; la cicatrisation de la main peut etre un peu plus longue chez les patients diabétiques. Une immobilisation de la main n’est pas nécéssaire. Le ressaut du doigt disparaît immédiatement. Cependant, il existe des douleurs de la main dans les mouvements de la vie quotidienne pour 1 mois qui peuvent être prolongées par des douleurs du doigt dans les gestes en force et les gestes en contrainte avec la main pour un à deux mois supplémentaires.

Les récidives du ressaut sur le doigt opéré sont exceptionnelles mais il est néanmoins très fréquent que d’autres doigts soit atteint dans les années qui suivent par un ressaut, d’autant plus fréquemment chez les patients diabétiques.

Dans certaines formes tardives et compliquées de doigts à ressaut avec blocage préopératoire permanent, la convalescence peut être plus complexe et nécessiter des orthèses dynamiques d’extension  du doigt ainsi que des soins de rééducation spécialisée de la main et du doigt.